oct 15, 2009 - Fiche de culture    3 Comments

Sarusuberi, arbre de Jupiter, lagerstroemia

La toute première fiche, je commence par un arbre tellement beau et agréable, par sa floraison,  son feuillage coloré au printemps et en automne, sa forme, la texture de son tronc, sa couleur, que je ne peux m’empêcher de vous faire part de mes observations.

Un estranger qui s’est tellement acclimaté,  que l’on en oubli qu’il vient d’Asie, on en trouve en arbres d’alignements le long de rues et avenues, pratiquement tous les jardins en possèdent  (en pleine terre).

Deux variétés d’arbre de Jupiter( j’aime beaucoup cette appellation) Indica et speciosa, en arbre en pot  il se révèle de culture facile, en veillant sur certains points;

Son substrat:( je possède un petit shohin indica et un futur kifu- bonsaï speciosa), voici la composition: akadama/kasuma, pouzzolane, pas plus de 5% de terreau de feuilles grossier et du charbon de bois( chêne vert ou autre), ce mélange retiens une certaine humidité, drainant assez, une base acide(sans trop), convient bien pour ma façon et mon lieu.

Son amendement: un peu de chimique au départ en une seule fois, ensuite de l’organique sous forme solide ou liquide pas plus de 3%N, mais riche en Pet K, c’est un arbre à fleurs, les apports se font d’avril à juillet, une petite pose lors de sa floraison, ensuite je reprends mi-septembre jusqu’à fin novembre.

Son arrosage: Maintenir la terre juste humide l’hiver, je les mets en serre froide( je suis prudent), augmentation de mes apports au printemps, suivant le comportement de la saison plus ou moins de fréquences, en saison estivale arrosage abondant,  automne idem que le printemps.

Une petite brumisation de son feuillage le matin pendant le mois de Juin se révèle bénéfique, après cette courte période, cela se révèle  problématique, avec la chaleur risque d’oïdium.

Son exposition: le petit shohin profite du soleil jusqu’à 12h, ensuite mi-ombre, le kifu à l’ombre le matin, à partir de 12h jusqu’à 17h30 soleil, j’ai remarqué que sa floraison était plus riche et abondante.

Sa taille:  en sortie d’hiver, il rebourgeonne bien en arrière, on peut faire des tailles en vert, mais cela risque d’atténuer, voire supprimer sa floraison, on peut procéder à une défoliation, perso, avec l’arbre de Jupiter, j’opère comme cela; je laisse s’allonger la branche, elle va fleurir en bout, ensuite je supprime les fleurs fanées, en faisant comme cela des amorces de futurs départs se créent. Au printemps, je rabats la branche à la longueur voulue, en m’appuyant sur ces départs ou sur de jolies bourgeons; deux remarques, une très bonne floraison suit, une mise en ramification fine plus facile, et une réduction progressive des feuilles.

Son rempotage: au printemps( fin mars, début avril, voire jusqu’à mi-avril), pas de rempotage en automne, il lui faut une montée en chaleur, risque de pourriture du racinaire. Tous les ans pour les jeunes plants, ensuite tous les 2 à 4 ans, on peut effectuer une certaine coupe drastique au racinaire, bonne reprise, généreux dans sa production de radicelles, bien laver sa motte, être attentif aux racines noires

Pour terminer, son talon d’Achille, sensible aux attaques d’oïdium, et le botrytis, bien surveiller, sinon aucune attaque de pucerons, acariens de toute nature, même nos cicadelles ne fréquentent cet arbre..

Avec ces quelques observations, j’espère vous donner le goût de cet arbre vraiment agréable, que ce soit pour sa culture et sa beauté.

3 Comments

  • Comment se comportent tes « Jupiter » en ce moment chez toi Joël ?

  • Ludovic, bonsoir, les arbres de jupiter, les bourgeons commencent à apparaitre, c’est un arbre qui a besoin de chaleur, je pense courant avril, ils devraient débourrer.
    Le plus gros vient de rencontrer mes pinces, il lui reste juste la branche du bas, celle que l’on vois au milieu à gauche, le haut et la fourche, supprimée.

  • Merci Joël.

    Ici, j’ai un petit spécimen qui bourgeonne, qui bourgeonne…

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

You must be logged in to post a comment.